Phỏng vấn bằng tiếng Pháp.

Interview-radio-vov1-06jun11

1/ Tout d’abord, merci pour votre temps. Comme vous le savez, il y a 100 ans, le Président Ho Chi Minh avait quitté le Vietnam pour trouver le chemin de la Révolution vietnamienne. Les vietnamiens ont commémoré solennellement cet événement. En tant que pays ami, quels sont les sentiments de l’Algérie pour le Vietnam et le Président Ho Chi Minh?

L’ambiance qui a caractérisé la commémoration du centenaire du départ à l’étranger du Président Ho Chi Minh est révélatrice de la forte présence de l’image et de la pensée de ce grand héros dans les cœurs et les esprits des vietnamiens. Cette commémoration est intervenue peu après son 121e anniversaire dont la célébration a, également, ravivé les souvenirs du combat héroïque du peuple vietnamien pour son indépendance.

Les peuples algérien et vietnamien partagent des pages de gloire. Ils ont, en effet, tous deux arraché l’indépendance par les armes. Je rappelle que la victoire de Dien Bien Phu et le déclenchement de la glorieuse Révolution algérienne ont eu lieu la même année, 1954. L’histoire retiendra, à jamais, les sacrifices incommensurables consentis par chacun de nos deux peuples pour le recouvrement de la souveraineté nationale.

Ce destin commun avait poussé au rapprochement entre militants algériens et vietnamiens de l’indépendance.

La fibre tissée pendant toute cette période illustre et mémorable a fortement favorisé les relations d’amitié et de solidarité qu’entretiennent aujourd’hui nos deux peuples et nos deux pays.

Le nom du Président Ho Chi Minh est incrusté dans la mémoire algérienne puisque une avenue et une rue portent son nom, respectivement dans l’agglomération d’Alger et dans la ville d’Oran, à l’Ouest du pays, je rappelle que lors de la visite d’Etat qu’il a effectuée en Algérie en avril 2010, à l’invitation du Président Abdelaziz Bouteflika, le Président Nguyen Minh Triet s’est rendu dans cette avenue où il a reçu un accueil populaire chaleureux.

2/ Comment évaluez-vous les perspectives des relations bilatérales?

Les relations entre l’Algérie et le Vietnam sont exceptionnelles puisqu’elles ont été, comme je l’ai déjà dit, forgées dans le contexte de la lutte héroïque, des deux côtés, pour l’Indépendance et la liberté. Elles ont, donc, la particularité d’être basées sur des liens de confiance solide et nourries par l’aspiration commune pérenne à la paix, la justice, la liberté et le développement. Et c’est parce qu’ils ont tant souffert durant les guerres d’indépendance que nos deux pays demeurent toujours côte à côte pour la défense de ces valeurs en faveur de tous.

Ces relations ont, récemment, connu un développement remarquable. J’ai déjà évoqué la visite du Président Triet en Algérie. Pas moins de huit Accords de coopération bilatérale dans différents domaines ont été signés à cette occasion. En outre, de nombreux projets de coopération et d’échange d’expériences dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, de l’industrie et de l’aquaculture ont été examinés par les deux parties.

L’Algérie et le Vietnam ont, aussi, tenu la 9e session de la Commission Mixte en février dernier à Alger. Deux autres Accords, l’un dans le domaine du transport maritime et l’autre dans le domaine de l’habitat et l’urbanisme ont été signés à cette occasion. Quant au procès verbal signé à l’issue des travaux, il prévoit plusieurs opérations de coopération et de partenariat dans différents secteurs.

L’Algérie et le Vietnam disposent de potentiels économiques importants.

Ils sont, en outre, engagés dans de grands projets de développement. Concernant l’Algérie, j’ai présenté, à plusieurs occasions, ici à Hanoi, le plan quinquennal 2010 – 2014 qui bénéficie d’un investissement de 286 milliards USD. Ce plan qui s’inscrit dans la dynamique de reconstruction nationale, vise le renforcement durable des capacités nationales de développement et l’impulsion d’un nouveau souffle à la modernisation du pays.

Les capacités et potentiels économiques de nos deux pays peuvent contribuer au développement d’un partenariat fécond et mutuellement bénéfique. D’ailleurs, des contacts sont en cours pour la mise en œuvre de nombreux projets déjà identifiés.