rencontre-_Association_VNAlg_31oct10

Ambassador Cherif Chikhi addressing to the Vietnam-Algeria Association, Hanoi 30/10/2010.

A l’occasion du Tet du Dragon, le journal en ligne du Parti communiste du Vietnam a eu un interview avec l’ambassadeur d’Algérie au Vietnam M. Cherif Chikhi sur ses impressions sur le Têt traditionnel vietnamien ainsi que son appréciation des relations d’amitié et de coopération entre le Vietnam et l’Algérie.

1. L’année 2012 marquera le 50eme anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l’Algérie. Que font nos deux pays pour préserver et promouvoir leurs relations de coopération ?

Le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Vietnam sera célébré le 28 octobre 2012. Ces 50 années ont été illustrées par un développement continu des relations bilatérales qui ont été perpétuellement sous-tendues par l’amitié indéfectible tissée par nos deux peuples durant la période du combat que tous deux ont victorieusement mené pour arracher l’indépendance.

Nos deux pays disposent de ressources vastes et diversifiées. En outre, ils ont enregistré des progrès économiques même dans le contexte de la crise internationale qui continue de sévir.

Concernant l’Algérie, j’ai eu différentes occasions de rappeler ses performances économiques, avec, notamment, une croissance constante du PIB, une maîtrise de l’inflation, un excédent commercial continu et d’importantes réserves de change.

L’Algérie et le Vietnam œuvrent  au développement de partenariats féconds. A titre d’illustration, je citerai la coopération entretenue dans le secteur des hydrocarbures entre la Sonatrach et PetroVietnam. Ces grandes compagnies se sont, en outre, récemment associées dans le cadre d’un nouvel Accord conclu avec le Consortium japonais JGC pour la réalisation d’installations de traitement du pétrole dans le Sud algérien.

Nos deux pays ont, par ailleurs, identifié plusieurs autres domaines de coopération, tels l’agriculture, l’aquaculture, les travaux publics, la petite et moyenne entreprise, l’urbanisme, l’habitat et les technologies de l’information et de la communication. Des contacts sont permanents pour un développement harmonieux et mutuellement bénéfique de cette coopération.

2. Les relations d’amitié et de coopération entre le Vietnam et l’Algérie ont créé les prémices favorables d’un nouveau développement. Quel est votre appréciation de ces relations, notamment depuis votre arrivée au Vietnam en décembre 2009?

Les relations entre l’Algérie et le Vietnam ont été denses depuis cette date, tant au plan politique qu’au niveau économique. La visite d’Etat effectuée en Algérie, en avril 2010, par le président vietnamien à l’époque, M. Nguyen Minh Triet, à l’invitation du président Abdelaziz Bouteflika, a été l’événement majeur. Les entretiens entre les deux Chefs d’Etat, à cette occasion, ont ouvert la voie à une consolidation accrue de ces relations.

Nos deux pays ont tenu la 9e session de la commission Mixte en février 2011, à Alger. Ils ont également signé 11 accords de coopération bilatérale dans différents domaines.

Les relations parlementaires ont été marquées par la visite au Vietnam, en janvier 2010, du président de l’Assemblée  Populaire Nationale algérienne, M. Abdelaziz Ziari et la création, en novembre 2011, du groupe parlementaire d’Amitié Vietnam-Algérie.

Les consultations entre l’Algérie et le Vietnam sur des questions internationales et régionales d’intérêt commun ont lieu  à des occasions diverses. Ainsi, dès mon arrivée à Hanoï, j’ai relevé dans la presse vietnamienne l’entretien téléphonique entre nos deux Premiers ministres, M. Ahmed Ouyahia et M. Nguyen Tan Dung, en perspective de la conférence internationale sur l’environnement alors prévue à Copenhague en décembre 2009. Notre ministre des Affaires Étrangères, M. Mourad Medelci a rencontré à Belgrade le chef de la délégation vietnamienne à la réunion  des pays non-alignés tenues dans cette capitale en septembre 2011. Notre ministre Délégué Chargé des Affaires Maghrébines et Africaines, M. Abdelkader Messahel, a eu des entretiens avec de hauts responsables vietnamiens lors de sa participation au 2e Forum Vietnam-Afrique tenu en août 2010 à Hanoï.

Nos deux pays relèvent, chaque fois, une concordance de vue sur des questions importantes.

3. La visite de travail au Vietnam du Ministre algérien de la Poste et des technologies de l’Information et de la Communication annonce le développement d’une coopération dans un nouveau domaine. Quels sont les objectifs à ce sujet?

Notre ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, M. Moussa Benhamadi, a, en effet, effectué une visite de travail au Vietnam en septembre 2011, à la tête d’une importante délégation. Les entretiens qui ont eu lieu avec la partie vietnamienne ont permis de dégager des perspectives favorables à la coopération bilatérale dans ce domaine.

La délégation algérienne a visité plusieurs centres de technologies de l’information et des télécommunications, notamment VINASAT, VNPT, VIETTEL et CMC. En outre, M. Benhamadi et son homologue vietnamien, M. Nguyen Bac Son, ont procédé à un échange d’informations utiles sur les expériences de leurs pays respectifs en matière de technologies de l’information et de la communication.

A l’issue de la visite, un mémorandum d’entente portant sur la coopération bilatérale a été signé par les deux ministres.

Les deux parties se retrouveront, cette année, en Algérie dans le cadre de la mise en œuvre de cet accord.

4. Pourriez-vous partager vos impressions sur le Vietnam et son peuple ? Quel est votre appréciation du développement du Vietnam ces derniers temps?

Je suis tout naturellement porté à émettre un jugement sur le Vietnam et son peuple sous le prisme de l’amitié qui les unissent  à l’Algérie et au peuple algérien. C’est une amitié historique et solide. J’ai grand plaisir à souligner que je ressens en permanence cette amitié depuis mon arrivée au Vietnam.

S’agissant du développement économique du Vietnam, j’ai déjà évoqué les avancées significatives du pays dans différentes domaines. Ces progrès sont reflétés à travers un taux de croissance du PIB demeuré vigoureux durant plusieurs années. On a aussi noté, en 2011, une hausse des exportations et une baisse du déficit commercial. En outre, le gouvernement est résolument déterminé à combattre l’inflation.

Le Vietnam dispose de ressources indéniables et d’une économie dynamique.

5. Quels sont vos impressions sur le Têt traditionnel vietnamien (nouvel an lunaire)?

Je voudrais d’abord réitérer, à cette occasion, mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité à tous nos amis vietnamiens. Cette fête revêt, à l’évidence, une importance particulière pour les vietnamiens. Elle est porteuse de grande joie à toutes le franges de la population. Des signes révélateurs de ce sentiment apparaissent plusieurs jours avant la fête. Cette dernière est évoquée dans toutes les discussions et la population procède à des achats massifs de cadeaux à offrir à cette occasion.

Il est aussi heureux de relever que la fête est, d’abord, un événement pour les visites et rencontres familiales et amicales. A cet égard, elle présente certaines similitudes avec d’autres célébrations dans le monde.